Gérer son stress avec la sophrologie


Le stress est devenu la maladie du siècle ; notre société exigeant de la part de tous, d’être toujours plus performant, plus rapide.

L’apport des nouvelles technologies internet, contribuent énormément à cette accélération du monde.

Tout se fait dans la hâte, l’urgence.

 

L’humain a de plus en plus de mal à s’adapter et à intégrer toutes ces nouvelles informations. Le travail sous pression, le bruit dans les grandes villes, la course perpétuelle contre le temps (ceci même dans  les loisirs) créent un état de tension permanent.

L’arrière fond pessimiste de la conjoncture économique et mondiale renforce ce stress.

 

 Attention au burn out !

  


Les symptômes du stress :

Effets du stress sur le corps

Tensions musculaires, lombalgies, douleurs cervicales

Hypertension

Palpitations

Maux de ventre

Migraines

Problèmes de peau

Oppression dans la poitrine, dans la gorge

Spasmophilie

 

Effets du stress sur les émotions, le mental 

Fatigue

Insomnie

Anxiété diffuse

Crises d’angoisse

Pessimisme

Manque d’élan vital, déprime

Difficulté de concentration, confusion mentale

Manque d’estime de soi

 

Comportements associés au stress

Consommation excessive de sucre, café, cigarettes, alcool, cigarettes..

Repli sur soi

Dispersion dans de nombreuses activités

Achats compulsifs

Perte de libido

 

Votre corps vous parle, écoutez le : gérez votre stress plutôt que le subir !

 


Comment vous protéger dans votre travail et votre vie familiale tout en restant efficace ?

 

 

20 minutes de relaxation = 2 heures de sommeil.

Durant votre journée, vous allez pouvoir vous recentrer sur votre corps, grâce à  des exercices de sophrologie.

Ces exercices sont courts, très discrets et peuvent être faits n’importe où.

 

 

Vous allez apprendre à :

  • Repérer vos crispations pour mieux les relâcher rapidement :

Ceci dans le but de relancer la circulation énergétique dans votre corps et d’éviter toutes les pathologies du squelette et des muscles, dues à de mauvaises attitudes.

 

  • Respirer correctement pour mieux gérer la pression :

Souvent,  la respiration se bloque sous la concentration, l’effort physique ou mental. On en  oublie de respirer.

Vous allez apprendre avec la sophrologie, à adopter des respirations spécifiques, ceci dans le but de baisser votre tension, de mieux oxygéner votre cerveau pour une meilleure concentration.

 

  • Ralentir pour gagner du temps :

Ces mini-pauses, plusieurs fois par jour, vont vous permettre de vous ressourcer, de prendre un peu de distance et vous éviter ainsi d’avoir  "le nez dans le guidon ".

Savoir vous arrêter, en adoptant les bons réflexes de détente, va vous permettre de mieux gérer vos émotions et vos comportements.

Vous allez y gagner du temps, de l’énergie, du mieux-être…

 

  • Profiter des petits moments de la vie, en utilisant vos 5 sens :

Ne passez pas à côté de votre vie. Sachez-vous reconnecter au plaisir par petites touches,

tout le long de la journée.

Posez votre regard sur le beau, le bon, l’humain.

N’attendez pas votre week-end ou les vacances pour être heureux.

Apprenez à vous faire plaisir simplement avec de toutes petites choses dans votre emploi du temps surchargé.

Sentez-vous plus vivant…

  


Bienfaits physiologiques de la sophrologie sur le stress :

 La respiration profonde :

- Déclenche la production d’endorphines : ces hormones de tranquillité.

- Stimule les fonctions cérébrales et augmente les capacités de concentration du cerveau  par une plus         grande oxygénation de celui-ci. (Le cerveau consomme 30% de l’oxygène inspiré).

- La suspension légère du souffle à la fin de l’expiration permet d’évacuer les toxines et de purifier le sang.

 

La détente :

- Baisse  la tension artérielle  par le développement du parasympathique.

- Diminue le taux de cortisol : l’hormone du stress.

 

Les pensées positives :

- Stimulent les défenses immunitaires par l’'augmentation du taux d’immunoglobuline.

 

La méditation :

- Apaise les états dépressifs par l'augmentation du taux de sérotonine : hormone du bonheur.

  Un taux bas de sérotonine est associé à un risque accru de dépression, de suicide, d'agressivité  et de         goût pour le sucre.


- Agit de façon calmante par le rééquilibrage du système nerveux.